Les cerfs Sika de Nara au Japon, des animaux sacrés

Cerf Nara Japon

Les cerfs de Nara au Japon se promènent en totale liberté entre les temples et les sanctuaires de l’ancienne capitale.

Les troupeaux de cerfs Sika donnent lieu à un spectacle insolite dans le parc de Nara pour le plus grand plaisir des touristes. La légende raconte que le dieu Takemikazuchi serait venu à Nara sur le dos d’un cerf blanc. Depuis ce jour, les animaux sont sacrés aux yeux des japonais.

Je te raconte ci-dessous cette belle journée passée sous les cerisiers en fleurs en compagnie des cerfs de Nara.

Comment voir les cerfs de Nara au Japon ?

Le Narakōen, où se trouvent les cerfs Sika, s’étend sur plus de 500 hectares (600 si on compte les temples et les sanctuaires).

J’ai passé une journée à Nara pour visiter le parc et voir les animaux. La ville se trouve à 1 heure de train de Kyoto et le Parc de Nara est à 20 minutes de marche de la gare centrale.

Cerf Nara Japon
Un cerf de Nara à l’affût de sa prochaine friandise.
Nara Japon
Les cerfs Sika ont la vie dure à Nara.

Les cerfs et les biches se déplacent librement dans ce grand espace arboré. Ils traversent la route comme des piétons ordinaires ce qui donne lieu à un spectacle insolite.

Bien que sauvages, ils restent dans la ville car ils sont nourris par les autorités. On peut d’ailleurs se demander si c’est une bonne chose pour les animaux comme en atteste leur comportement pendant la pandémie du COVID-19.

Ukimi-do Nara
Le joli pavillon d’Ukimi-do et l’étang de Sagiike dans le Parc de Nara.

Quand bien même, j’ai passé une belle journée dans le Parc de Nara. Mon endroit préféré : l’étang de Sagiike et l’Ukimi-do. Ce petit pavillon sur pilotis entouré d’eau et de cerisiers en fleurs est un endroit magnifique.

Les temples de Nara

Kasuga-taisha Nara Japon
L’allée qui mène au sanctuaire de Kasuga-taisha.

Mais le parc de Nara abrite aussi de nombreux temples et sanctuaires.

Parmi les plus connus, le célèbre Tōdai-ji : la plus grande structure en bois du monde. Ce temple abrite un Daibustu (“Grand Bouddha”) de 16 mètres de hauteur. Il y a aussi le Kōfuku-ji avec son grand hall et sa pagode. Enfin, le Kasuga-taisha à l’extrémité Est du parc mérite également le détour.

Kasuga-taisha Nara
Le sanctuaire de Kasuga-taisha comporte d’innombrables lanternes.
Nara Kasuga-taisha
Des lanternes en veux-tu, en voilà.

Le temple de Kasuga-taisha est un très beau sanctuaire shinto. Pour l’atteindre, il faut parcourir une longue allée jalonnée de centaines de grandes lanternes de pierre. Et l’intérieur du sanctuaire n’est pas en reste puisque des centaines de lanternes y sont suspendues.

Après cette belle journée à Nara, je reprenais déjà le train pour continuer mon voyage au Japon : le lendemain, je visitais le somptueux château d’Himeji.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page