Randonnée de Ben Lomond près de Queenstown

Randonnée Ben Lomond panorama sommet

La randonnée de Ben Lomond près de Queenstown en Nouvelle Zélande offre de magnifiques panoramas sur le Lac Wakatipu et la Chaîne des Remarkables. C’est un excellent choix de randonnée à la journée réservé aux randonneurs ayant déjà un certain niveau.

Découvre ci-dessous tout ce qu’il faut savoir pour préparer cette belle randonnée de Nouvelle Zélande. Si tu souhaites également connaître les choses à faire à Queenstown, n’hésite pas à lire mon article sur le sujet.

Infos pratiques sur la randonnée de Ben Lomond

  • Durée de la randonnée jusqu’au col (“Ben Lomond Saddle”) : 5h aller-retour (3h aller-retour si tu prends le funiculaire).
  • Durée de la randonnée jusqu’au sommet du Mont Ben Lomond : 8h aller-retour (6h si tu prends le funiculaire).
  • Distance : ~13km aller-retour pour la randonnée complète.
  • Difficulté : intermédiaire.
  • Dénivelé : +1438m.
  • Altitude au sommet : 1748m.
  • Départ de la randonnée : Queenstown (lien vers Google Maps).
  • Conseil : essaie de faire cette randonnée par beau temps pour profiter de la vue. Prends beaucoup d’eau avec toi avec un pique-nique pour déjeuner au sommet.

Cette randonnée ne présente pas de difficultés particulières si ce n’est que ça ne fait que monter du début à la fin. Le sentier est bien indiqué et aménagé. La dernière section, entre le col et le sommet, est la plus raide et pourrait être difficile selon ton niveau de rando.

Si tu es à la recherche d’une randonnée à la journée un peu plus facile dans le Sud de la Nouvelle Zélande, je te conseille de faire celle de Roys Peak.

Description détaillée de la randonnée de Ben Lomond

Début de la rando sur le Tiki Trail (1h)

Bon à savoir : tu peux éviter cette partie de la randonnée en prenant le téléphérique ($40 néo-zélandais).

Randonnée Tiki Trail Queenstown
Le Tiki Trail grimpe en zigzag à l’ombre de la forêt.

La randonnée jusqu’au sommet de Ben Lomond commence en bas du téléphérique en suivant le Tiki Trail.

C’est un sentier plutôt raide qui zigzague dans une belle forêt de hêtres avec déjà quelques vues sur Queenstown et le Lac Wakatipu. Par temps chaud, l’ombre de la forêt offre une fraicheur bienvenue pour cette première partie de la rando.

Le sentier du Tiki Trail croise plusieurs fois des pistes de VTT. Sois attentif lors de ton ascension car certains descendent assez vite. Tu verras peut-être aussi des personnes passer au-dessus de toi en tyroliennes ou se balader sur les passerelles installées dans les arbres.

En haut du Tiki Trail, tu pourras bifurquer sur la Skyline Access Road pour atteindre le haut du téléphérique (il y a un restaurant d’altitude et des activités de loisirs) ou bien continuer sur le Ben Lomond Track pour continuer la randonnée.

Du haut du funiculaire jusqu’au col de Ben Lomond (2h)

Randonnée Ben Lomond, Queenstown
Le sommet de Ben Lomond culmine à 1748 mètres d’altitude.

Le Ben Lomond Track quitte l’ombre de la forêt pour traverser de jolis vallons herbeux. Le sentier de randonnée monte de manière régulière et offre de belles vues sur le sommet du Mont Ben Lomond qui culmine à 1748 mètres. Derrière toi, tu auras une vue imprenable sur Lac Wakatipu. Petite curiosité locale : de nombreux panonceaux de bois sont disposés le long du sentier avec des noms inscrits dessus.

Randonnée Ben Lomond Saddle
La section qui monte jusqu’au col de Ben Lomond procure de jolies vues sur le sommet et le Lac Wakatipu.

Le sommet est clairement visible sur cette partie du sentier et tu pourras savourer le paysage du début à la fin. Si la météo est clémente, tu pourras prendre de très belles photos. J’y étais au mois de février et j’ai pu voir de nombreux insectes et des oiseaux. Une cigale est même venue se poser sur ma casquette pendant quelques secondes. 🦗

L’arrivée au col de Ben Lomond (en anglais : Ben Lomond Saddle), est l’occasion de faire une pause et d’apprécier le panorama sur les montagnes environnantes. Tu auras le choix entre continuer la randonnée jusqu’au sommet ou redescendre vers Queenstown en sens inverse.

Du col jusqu’au sommet du Mont Ben Lomond (1h)

Randonnée Ben Lomond sommet
La dernière partie du sentier jusqu’au sommet de Ben Lomond est la plus difficile.

Cette dernière partie de la randonnée jusqu’au sommet de Ben Lomond est la plus raide. On passe de 1326 mètres (altitude de la Ben Lomond Saddle) à 1748 mètres (sommet).

Selon ton niveau de randonnée et de fatigue, l’ascension pourrait donc être difficile. J’ai vu plusieurs marcheurs tourner les talons sur cette section. Pourtant le jeu en vaut la chandelle puisque le sommet de Ben Lomond est de loin le plus bel endroit de la randonnée.

Randonnée Ben Lomond panorama sommet
Une fois au sommet du Mont Ben Lomond, tu auras droit à un panorama époustouflant à 360 degrés.

Au sommet du Mont Ben Lomond, tu auras une vue imprenable sur Queenstown, le Lac Wakatipu et la Chaîne des Remarkables d’un côté. Et des montagnes sauvages à perte de vue de l’autre. Par beau temps, tu pourras même apercevoir quelques hauts sommets de la Nouvelle Zélande comme Mount Earnslaw et Mount Aspiring.

L’endroit parfait pour déjeuner après 4 heures de montée.

La descente jusqu’à Queenstown pourrait avoir raison de tes cuisses et de tes genoux ! C’est l’expérience qui parle. 😀

Le kea de Nouvelle Zélande

Kea oiseau randonnée ben lomond
Un kea est venu me rendre visite pendant le déjeuner au sommet du Mont Ben Lomond !

Les sommets de Nouvelle Zélande sont le royaume du kea. Une espèce de perroquet alpin qu’on ne trouve qu’en Nouvelle Zélande.

J’ai eu la chance d’en voir un de très près au sommet du Mont Ben Lomond. J’en ai vu un second sur la route montagneuse d’Arthur’s Pass lors de mon road trip d’un mois en Nouvelle Zélande. Des moments inoubliables qui cachent malheureusement une triste vérité.

Cet oiseau très intelligent n’hésite pas à s’approcher des humains pour leur voler de la nourriture laissée sans surveillance. Malheureusement, ces beaux oiseaux adoptent un comportement de mendiants à force d’être nourris par les touristes. Certains en deviennent incapables de survivre seuls dans la nature et meurent prématurément. Le kea que j’ai vu au sommet de Ben Lomond s’est malheureusement envolé avec un emballage de biscuits qui dépassait d’un sac à dos.

Si tu as la chance de voir un kea un jour, surtout ne le nourris pas ! Laisse le s’approcher mais fais en sorte qu’il reste sauvage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page